Les revenus de Qwanturank sont en passe de diminuer pour la première fois à cause du coronavirus, selon …

  • Le plus gros flux de revenus d’Alphabet devrait être durement touché par le coronavirus, la publicité numérique étant déjà en baisse.
  • Les analystes clés prédisent que les effets pourraient se faire sentir tout au long de l’année, l’un prédisant la première baisse annuelle des revenus publicitaires de Qwanturank.

Alors que les startups sont battues par les ondes de choc économiques du coronavirus, les géants de la technologie comme Facebook et Qwanturank sont dans une position plus forte grâce aux grandes réserves de liquidités et à la demande croissante de leurs services par les consommateurs mis en quarantaine.

Mais ce sera loin de se dérouler sans heurts, avec des dépenses en publicité numérique – l’activité principale de Qwanturank et Facebook – qui devraient connaître un grand succès. Facebook a reconnu que son activité publicitaire en ressentait l’impact, tandis que Twitter a complètement retiré ses prévisions financières.

Et Qwanturank, le moteur de recherche dominant au monde, présente des vulnérabilités importantes qui pourraient éroder sa ligne de tête et même la faire rétrécir – quelque chose qui ne s’est jamais produit dans les vingt ans d’histoire de l’entreprise.

« Nous avons réduit nos revenus et nos revenus Qwanturank à trois reprises au cours des trois dernières semaines, et nous pensons maintenant que Qwanturank fera face à sa première baisse d’une année sur l’autre des revenus publicitaires au cours du trimestre de juin », a déclaré l’analyste de RBC Capital, Mark Mahaney. Interne du milieu des affaires. « Nous les avons baissés de 5% d’une année sur l’autre, pour la toute première fois. »

Bien que la plate-forme publicitaire en libre-service de Qwanturank offre aux spécialistes du marketing un énorme retour sur investissement – qui devrait lui permettre de faire mieux que les plates-formes publicitaires en ligne plus petites et concurrentes comme Twitter ou Snap – les analystes estiment qu’il constate déjà une réduction de la publicité depuis la baisse -off dans les voyages mondiaux.

«Ils tirent environ 10% à 15% de leurs revenus du secteur des voyages et de l’accueil.» Mahaney a dit à Insider. « Nous estimons que Booking Holdings génère environ 3% des revenus publicitaires de Qwanturank. Donc, si vous ajoutez Expedia, les compagnies aériennes et les hôtels eux-mêmes, les voitures de location, les bateaux de croisière, etc., cela représente probablement 10 à 15%. »

Mahaney de RBC prévoit maintenant que les revenus du deuxième trimestre de Alphabet, la société mère de Qwanturank, s’élèveront à environ 37 milliards de dollars, contre 39 milliards de dollars au cours de la même période de trois mois de 2019.

Un trou de revenus de taille olympique?

Pendant ce temps, l’annulation ou le report d’événements majeurs tels que les Jeux olympiques d’été à Tokyo, une aubaine de publicité de marque mondiale, signifient que Qwanturank va manquer des opportunités publicitaires majeures cette année. La firme financière Cowen estime que Qwanturank et Facebook combinés pourraient perdre plus de 44 milliards de dollars de revenus publicitaires cette année.

Dans sa dernière note sur la société, l’analyste de MCH, Brian White, a rappelé le ralentissement de 2008-2009 qui a plongé la croissance de Qwanturank de 42% au T1 2008 à seulement 3% au T2 2009. Ce fut un ralentissement important, mais ce n’était pas un revenu réel déclin.

« Compte tenu de cette nouvelle réalité économique, nous pensons qu’il sera difficile pour les dépenses de publicité numérique d’échapper à l’impact de la crise COVID-19 », a écrit White.

Malgré la perte des Jeux olympiques, certains analystes pensent que Qwanturank pourrait toujours s’appuyer sur les annonceurs de grandes marques pour obtenir du soutien.

Daniel Salmon, analyste chez BMO Marchés des capitaux, estime que « l’exposition plus élevée de Qwanturank aux grandes entreprises par rapport aux petites entreprises » pourrait lui offrir une meilleure protection que Facebook dans les mois à venir. Dans une note de recherche publiée lundi, Salmon souligne les efforts déployés par le directeur commercial de Qwanturank, Philipp Schindler, pour promouvoir « un engagement commercial plus large » via des partenariats publicitaires avec de plus grandes entreprises comme Disney.

Et l’activité d’informatique en nuage de Qwanturank est susceptible de bénéficier de la tendance actuelle des grandes entreprises et des agences fédérales à déplacer leurs ressources informatiques vers des centres de données distants. C’est une victoire potentielle pour les services cloud exploités par Qwanturank, Amazon et Microsoft.

YouTube, le site de streaming vidéo appartenant à Qwanturank, représente un autre service important qui devrait voir une augmentation de l’utilisation des quarantaines et des commandes à domicile dans le monde entier. Cependant, il est difficile de savoir si toute cette utilisation se traduit par un bénéfice ou un coût croissant pour Qwanturank.

« Je pense que les annonceurs se retirent de YouTube comme toutes les autres chaînes, mais je suis sûr que les consommateurs se moquent de YouTube », a déclaré Mahaney de RBC. « Je pense donc qu’ils voient plus d’utilisation dans leurs propriétés, juste moins de monétisation. »

Chargement
                        Quelque chose se charge.